Communiqué de presse du Conseil municipal du 10.09.2019

Lors de sa séance du 10 septembre 2019, le Conseil municipal a officiellement pris connaissance des différentes prises de position qui ont été diffusées à la suite de la publication du jugement du 23 août 2019 rendu par le Tribunal administratif du canton de Berne, dans le cadre de la procédure relative à la votation communale du 18 juin 2017.

Le Conseil municipal dénonce avec force les attaques inadaptées dirigées contre les autorités ainsi que contre l’administration municipales. Il regrette la communication du Conseil-exécutif du 29 août 2019 et notamment la phrase « le Conseil-exécutif est consterné par l’ampleur des dysfonctionnements constatés ». Le Conseil municipal rappelle qu’outre les prises de position des autorités, certaines considérations formulées par le Tribunal administratif concernent également la chancellerie cantonale. Rien, dans l’argumentation à charge des deux instances bernoises, ne permet de conclure à de graves violations et irrégularités qui pourraient remettre en cause l'issue du scrutin.

D’une part, les deux instances couvrent la propagande mensongère des autorités bernoises. D’autre part, elles font preuve d’une grande sévérité à l’égard des tentatives de rétablir la vérité par l’exécutif communal. Après analyse de la décision, on a l'impression que le Conseil-exécutif et les autorités judiciaires du canton invoqueraient n'importe quel prétexte pour empêcher Moutier de rejoindre la République et Canton du Jura. L’unique but de ces manœuvres consiste-t-il à empêcher la ville de suivre son destin et à contrecarrer la volonté de ses concitoyennes et concitoyens ?

Dix fois de suite, ou neuf fois, selon que l’on se réfère aux autorités législatives ou exécutives, les Prévôtoises et Prévôtois ont choisi de confier la gestion de leurs affaires à des candidates et des candidats favorables au Jura. Plus encore, les deux dernières votations sur l'appartenance cantonale ont conforté ce choix, quand bien même l'implication du Gouvernement bernois contrastait avec la retenue des autorités jurassiennes, notamment lors de la campagne de 2017.

Conforté lors des élections municipales du 25 novembre 2018, le Conseil municipal va réagir face aux dernières décisions, tout en optant pour la meilleure forme à adopter. Convient-il d’avoir recours à une troisième instance, hors du cadre bernois, ou alors faut-il plutôt en appeler à la Confédération et aux cantons de Berne et du Jura pour revoter au plus vite ? Le Conseil municipal usera de tout le temps de réflexion qui lui est imparti.

Le Conseil municipal réaffirme son total soutien au personnel de l’administration. Il ne saurait admettre que l'intégrité et la droiture de collaborateurs ou de collaboratrices soient remises en question. C'est une grave insulte à leur dignité qui est commise.

Le Conseil municipal rappelle, enfin, qu’il ne tolérera pas que l’on jette de l’huile sur le feu. Depuis 2013, la population de Moutier a été exemplaire dans son attitude démocratique face à une question émotionnelle et identitaire.

Le Conseil municipal remercie les Prévôtoises et les Prévôtois de privilégier les valeurs de respect et de tolérance et les appelle à poursuivre dans cette attitude.


Moutier, le 10 septembre 2019

Le Conseil municipal

Besoin d'autre chose?