Coeur à Coeur prochainement à Moutier

Cœur à Cœur revient avec un concept inédit, pandémie oblige : l’opération sillonnera les six cantons romands pendant une semaine, du 12 au 18 décembre. Tania Chytil, Philippe Martin et Vincent Veillon, qui rejoint l’aventure cette année, partiront à la rencontre du public en parcourant plusieurs étapes à pied. Cette opération de la RTS, pour défendre le droit à l’enfance en Suisse, en collaboration avec la Chaîne du Bonheur, sera soutenue par sept radios régionales romandes.

L'OPERATION COEUR A COEUR SERA DE PASSAGE A MOUTIER LE JEUDI 17 DECEMBRE 2020, ENTRE 11 H ET 12 H 30. LES ANIMATEURS TRAVERSERONT LA VILLE DEPUIS LA POSTE JUSQU'A L'HOTEL DE VILLE, VIA LA RUE CENTRALE.

Un concept qui bouge !

« Il s’agit d’une véritable première pour la RTS, qui de 6h à 22h durant une semaine, transmettra en direct en radio, en streaming vidéo et parfois en télévision, depuis une soixantaine de localités romandes », explique Jean-Luc Lehmann, chef du projet Cœur à Cœur. En raison des restrictions sanitaires liées à la pandémie du COVID-19, Cœur à Cœur innove avec un nouveau concept basé sur l’itinérance. Pendant une semaine, Tania Chytil, Philippe Martin et Vincent Veillon partiront à la rencontre du public en traversant chaque jour un autre canton romand. Pour Vincent Veillon, c’est une aventure inédite. Il souligne : « On se souviendra de 2020. Enfin moi, surtout parce qu’au mois de juin, ma deuxième fille est née. Ce qui a renforcé ma sensibilité aux questions liées à la maltraitance des enfants. C’est ce qui me motive à participer à l’opération

Les journées seront rythmées par trois moments distincts : de 6h à 18h les animateurs de Cœur à Cœur traverseront chaque heure une localité à pied, de 18h à 22h l’opération sera animée depuis un lieu fixe, dans la ville étape du canton du jour et diffusée en direct sur La Première. L’émission de télévision quotidienne sera également produite depuis cet endroit. Enfin, de 22h à 6h, des animateurs radio prendront l’antenne en direct depuis les studios de Lausanne.

La RTS et sept radios régionales s’associent au service d’une cause sociale

Grâce au soutien de LFM, Radio Lac, groupe BNJ, Radio Chablais et Radio Fribourg, l’opération sera relayée dans toute la Suisse romande. Cette cinquième édition de Cœur à Cœur vise à nouveau à collecter des dons pour financer des projets en faveur d’enfants victimes de maltraitance physique, de maltraitance psychologique, de négligence ou d’abus sexuels.

Chaque année, on recense en Suisse 50'000 cas d’enfants victimes de violences familiales. Dans le contexte spécifique de la pandémie du coronavirus, une augmentation des violences familiales est probable. « Les dons que nous collectons nous permettent d’avoir un réel impact sur les répercussions des maltraitances que les enfants ont vécues. Mais les besoins perdurent et risquent encore d’augmenter. Il est alors essentiel pour nous de placer ces enfants au centre de Cœur à Cœur et de mettre en lumière des situations invisibles », explique Sylvie Kipfer, chargée de communication de La Chaîne du Bonheur.

S’engager dès maintenant en créant une action

Les moyens de s’engager pour le droit à l’enfance sont multiples. En 2019, près de 200 actions ont permis de récolter des fonds via la Chaîne du Bonheur. Des particuliers, des classes, des associations et des entreprises se sont mobilisées à travers toute la Suisse romande. Ces engagements-là ont permis de rassembler 155'000 francs, sur les plus de trois millions de francs récoltés l'an passé. Les actions peuvent être organisées dès maintenant en s’inscrivant sur coeurrts.ch ! Ensemble, mobilisons-nous pour le droit à l’enfance !

L’opération Cœur à Cœur sera diffusée en direct 24h/24 sur La Première, en streaming vidéo sur PlayRTS ainsi que sur l’application Cœur RTS. Option Musique relaiera également l’opération tous les matins de 6h à 8h et chaque soir de 18h à 19h. Il y aura aussi une émission quotidienne du dimanche au vendredi de 18h20 à 18h45 sur RTS 1, et différents relais sur RTS 1 et RTS 2.

Coeur à Coeur

Besoin d'autre chose?